Exercice de secours en montagne au domaine du Champ du Feu

 
 

Afin de tester la bonne coordination et communication des services de secours et de sécurité, un exercice de secours en montagne a été organisé sous l'égide de la sous-préfecture de Molsheim au domaine du Champ du Feu, sur la commune de Belmont, le mardi 30 janvier 2018. Ce fut également l'occasion de tester les nouvelles technologies mises à la disposition des services notamment l'application GendLoc*.

Cet exercice était organisé en situation réelle c'est à dire que seuls les responsables des services concernés étaient informés. Les personnels d'intervention n'ont bénéficié d'aucune information préalable.

Dans le scénario retenu pour cet exercice, un randonneur à proximité de la piste du "Hibou" alerte les secours via le 18 suite à la chute de son compagnon de randonnée. Les secours arrivés sur place prennent en charge le randonneur ayant chuté et confirment une fracture du tibia. Ils doivent également être vigilants à l'état du second qui présente tous les signes d’une hypothermie légère.

Exercice champ du feu 1
Exercice champ du feu 2
Exercice champ du feu 3
Exercice champ du feu  4

Différents services ont été mobilisés pour cet exercice:

SERVICES MATÉRIEL
SDIS67: Unité territoriale de Schirmeck 4x4 et quad chenillé
Gendarmerie: communauté de brigade de Schirmeck-Saâles  2 gendarmes issus du poste provisoire du champ du feu pour la saison hivernale
DPC 4 secouristes en poste au Champ du Feu et 1 ambulance
Dragon 67 SAMUService d'aide médicale urgente et une équipe du GIMP
*GendLoc est un système de géolocalisation qui utilise la puce GPS dont sont dotés les téléphones intelligents (smartphones). La localisation est consentie, c'est-à-dire que c'est le demandeur qui en autorise puis en maîtrise l'emploi. Sur appel au centre de secours (en composant le 17 ou le 112), le demandeur reçoit un SMS contenant un lien HTML. En cliquant sur ce lien, les coordonnées de sa position sont envoyées et un opérateur peut visualiser cette position sur son écran (un point rouge apparaît sur la carte, ainsi que les coordonnées GPS du demandeur).
 Le recours à ce système procure un gain de temps considérable dans la localisation de victimes potentielles et dans l'acheminement des secours. Mais dans un très grand nombre de cas (randonneurs égarés), il permet de proposer une assistance à distance et de réaliser d'importantes économies en rendant inutile l'emploi de ressources rares et coûteuses, hélicoptères par exemple.