La prévention situationnelle

 
 

La prévention situationnelle constitue aujourd’hui un outil majeur de prévention de la délinquance.

Répondre aux défis de l’insécurité dans les lieux de la vie quotidienne et veiller à la tranquillité publique, c’est mobiliser les capacités d’expertise publique et élaborer des études préalables à tout aménagement collectif. Aussi, la prévention situationnelle vise à dissuader les potentiels auteurs de commettre un acte de malveillance ou d’incivilité et d’épargner les victimes éventuelles en intervenant sur l’environnement le plus en amont possible.

La prévention situationnelle a connu un véritable essor dans le Bas-Rhin depuis 2011, avec la mise en place, à la préfecture, de la sous-commission départementale pour la sécurité publique chargée de rendre des avis sur des projets d’aménagement, de réalisation d’équipement collectifs et des programmes de construction, soumis à études de sûreté et de sécurité publique (ESSP) qui, par leur importance ou leur localisation peuvent avoir des incidences sur la protection des personnes et des biens.

L’objectif de l’ESSP est d’identifier les risques de délinquance tout en y apportant des solutions concrètes.

Un guide relatif à la procédure applicable en la matière, réalisé par les services de la préfecture en collaboration avec la direction départementale de la sécurité publique et le groupement de gendarmerie départementale, a été réalisé pour permettre aux acteurs de disposer des informations essentielles sur le dispositif.  

Document à télécharger : guide

Au-delà de ces études, la prévention situationnelle a pris une part de plus en plus importante dans la prévention de la délinquance. Ainsi, les référents sûreté de la police et de la gendarmerie nationales mettent régulièrement leur expertise et leurs conseils, notamment au profit des professionnels les plus exposés, au travers d’études, consultations, audits ou encore de diagnostics.

 
 

Documents listés dans l’article :