Les Zones de Sécurité Prioritaires (ZSP) dans le Bas-Rhin

 
 
Les Zones de sécurité Prioritaires

La création des zones de sécurité prioritaires, impulsée par le Ministre de l’Intérieur en juillet 2012, répond à la nécessité d’apporter à ces territoires des réponses durables et concrètes.

Dans le Bas-Rhin, deux zones ont été retenues dans l’agglomération strasbourgeoise, le quartier du Neuhof issu de la première vague de déploiement, installée en septembre 2012 et le quartier de la Meinau à l’occasion de la seconde vague annoncée en novembre 2012.

Le quartier du Neuhof (ZSP mise en œuvre depuis le 14 septembre 2012), se répartit en deux zones hétérogènes : le «Vieux Neuhof» et le «Neuhof-Cités».
Il comprend une Zone Urbaine Sensible bénéficiant d’un Projet de Rénovation Urbaine (Neuhof-Cités).
Il regroupe 25 338 habitants et représente 9,6 % de la population strasbourgeoise.

Le quartier de la Meinau (ZSP mise en œuvre depuis le 17 janvier 2013),  jouxte celui du Neuhof et comprend un secteur résidentiel et un secteur commerçant (Plaine des Bouchers). 
Il comprend une Zone Urbaine Sensible bénéficiant d’un Projet de Rénovation Urbaine (secteur de la Canardière, composé en partie de logements collectifs sociaux).
Il regroupe 16 627 habitants et représente 6,29% de la population strasbourgeoise.

Afin de lutter de manière ciblée et pérenne contre les phénomènes locaux de délinquance ou d’incivilité, trois objectifs prioritaires ont été fixés :

- Faire reculer le trafic de stupéfiants et lutter contre l’économie souterraine ;
- Améliorer la tranquillité des habitants en luttant contre les atteintes graves à la tranquillité publique, notamment les rodéos ;
- Préserver les intérêts économiques de la ZSP de la Meinau en luttant contre les cambriolages commis au préjudice des entreprises implantées sur la zone industrielle.

Le plan d’action mis en œuvre repose sur une stratégie équilibrée entre prévention et sécurisation :

- Le dispositif de sécurisation repose à la fois sur une présence et une action renforcée des services de police sur la voie publique et sur une coordination inter-services développée.
- Le partenariat repose quant à lui sur une action résolue et concertée (Préfecture, ville de Strasbourg et Justice) visant le public des jeunes (10-13 ans) et leurs parents.

En ce qui concerne l’organisation, deux structures opérationnelles communes aux deux ZSP assurent le pilotage par la mise en réseau de tous les acteurs :

- Une cellule de coordination opérationnelle des forces de sécurité intérieure coprésidée par le préfet  et le procureur pour coordonner l’ensemble des forces de sécurité.
- Une cellule de coordination opérationnelle du partenariat réunissant les différents acteurs de la prévention pour piloter le travail de trois instances spécifiques à chaque ZSP : instances de veille, de suivi des mineurs en difficulté et de concertation pour la tranquillité urbaine.

Pour plus d’informations : (actualités, combien de ZSP, presse etc).