Opérations de sensibilisation

Opérations de sensibilisation des lycéens dans le Bas-Rhin

 

Les jeunes de 14 à 24 ans sont fortement touchés par l'accidentologie routière.

L'éducation à la sécurité routière est donc une priorité et doit être menée en adaptant les messages à l'âge de chaque auditoire. Les lycéens qui ont accès à l'apprentissage anticipé à la conduite (16 ans) ou à la préparation au permis de conduire s'inscrivent tout naturellement dans ce processus éducatif.

C’est pourquoi, les services de l’État placés sous l'autorité du préfet et les services départementaux de l’Éducation Nationale se sont associés, dès 2012, pour mettre en œuvre un programme d’actions de sensibilisation à la sécurité routière des lycéens, notamment sur les risques liés à l’usage des deux-roues motorisés.



Les actions de sensibilisation, déjà mises en œuvre en 2012 et 2013 et cet automne 2014, sur l’ensemble du département, ont permis de sensibiliser au total près de 7 650 élèves. Ces actions s'organisent autour de simulations d'accidents voiture contre scooter et d'ateliers de sécurité routière (gestes de premiers secours, simulateurs d'engins, lunettes d'alcoolémie, témoignages de victimes d’accidents...) tenus par les partenaires locaux que sont les associations, les assurances, les entreprises, les collectivités et les services de l’État.


Plus concrètement, sur une demi-journée, un crash test pédagogique reproduit les circonstances réelles d’un accident, impliquant une voiture et un deux-roues motorisé. Cette reconstitution, commentée au fil de son déroulement, permet de mettre en évidence la violence d'un choc à seulement 50 km/h. Une démonstration de freinage est également organisée en complément du crash-test, afin de faire prendre conscience de la distance d'arrêt d'un véhicule en fonction de la vitesse.

Le crash-test est suivi d'un débriefing ''à chaud'', avec une projection du film réalisé pendant l'intervention, pour rappeler les dangers de la route et l'importance d'être équipé d'un casque homologué et d'une tenue vestimentaire adaptée. Pour conclure, le jeune public est invité à participer à un échange.