Engagement des entreprises pour la sécurité des salariés

 
 

Les accidents de trajets sont, en France, la première cause de mortalité au travail. En 2015, 483 personnes sont décédés dans le cadre d’un accident de la route lié à un trajet domicile-travail ou un déplacement professionnel, représentant 14 % du nombre total de tués sur les routes françaises.

La Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routières a organisé un appel national aux entreprises en faveur de la sécurité routière au travail, afin de mobiliser les entreprises et leurs dirigeants autour de la sécurité de leurs salariés.

La démarche des entreprises se traduit par l’adhésion à sept engagements concrets et opérationnels :
 
 1. Limiter aux cas d’urgence les conversations téléphoniques au volant ;
 
 2. Prescrire la sobriété sur la route ;
 
 3. Exiger le port de la ceinture de sécurité ;
 
 4. Ne pas accepter le dépassement des vitesses autorisées ;
 
 5. Intégrer des moments de repos dans le calcul des temps de trajet ;
 
 6. Favoriser la formation à la sécurité routière des salariés ;
 
 7. Encourager les conducteurs de deux-roues à mieux s’équiper.

M. Bernard CAZENEUVE, alors ministre de l’Intérieur, et Mme Myriam EL KHOMRI, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, ont rendu l’appel national public, précisant notamment la liste des 21 premiers dirigeants d’entreprises signataires*, employant près de 1,1 million de salariés.

Les chefs de petites, moyennes et grandes entreprises du département sont invités à s’inscrire dans cette démarche et peuvent dès à présent s’engager à leur tour en se rendant sur le site internet dédié : « routeplusure.fr ».

*Les 21 premières entreprises signataires AIRBUS, AXA, CREDIT MUTUEL, GROUPE CAISSE DES DEPOTS, DANONE, DISNEYLAND, ENEDIS, ENGIE, JANSSEN, KEOLIS, LA POSTE, MAIF, MICHELIN, NRJ GROUPE, ORANGE, PSA, RENAULT, SGS, SNCFSociété nationale des chemins de fer français, TOTAL, VINCI