Infrastructures de transports

 
 

Les missions de l’Etat

Les services déconcentrés assurent le développement du réseau routier national et la gestion des trafics sur les grands itinéraires, en situation normale comme de crise. L'Etat est responsable du respect des règles du transport. Il contrôle et régule les transports fluviaux, maritimes, aériens. En matière de transport routier, il accompagne les entreprises pour qu’elles s’adaptent au marché européen et veille à ce que le droit du travail et les règles de sécurité soient respectés. Les services sont garants de la sécurité des déplacements. L'administration contribue à la solidarité nationale en favorisant l'accessibilité de la chaîne de transport aux personnes handicapées.

L'Etat participe à la gestion des transports routiers, ferrés et fluviaux

Il participe au rééquilibrage et à la complémentarité entre les différents modes de transport, au bénéfice du rail et de la voie d'eau, dans le cadre de la stratégie nationale de développement durable. Le ministère chargé des Transports gère le réseau routier national non concédé et assure la tutelle des établissements publics et sociétés en charge des réseaux ferrés, fluvial et autoroutier. L'Etat soutient les investissements sur les voies fluviales et les ports du réseau magistral, en coordination avec les opérateurs du transport fluvial, ainsi que le développement des infrastructures et des services ferroviaires.

Entretien et gestion des routes

En transférant aux Départements les deux tiers des routes nationales et en mettant fin à la mise à disposition des ex-DDE auprès des conseils généraux, la loi du 13 août 2004 a imposé une réorganisation complète des services routiers de l'Etat. Engagée dès l'automne 2004, cette réforme est maintenant en place.
 
Ramené à 11800 km de routes à fort trafic, souvent à 2x2 voies, le réseau routier national est désormais géré par 11 directions interdépartementales des routes (DIR) qui regroupent les compétences techniques relatives au développement, à l'entretien et à l'exploitation de ce réseau. Seule exception : la maîtrise d'ouvrage des travaux neufs, confiée aux directions régionales de l'Equipement.
La particularité des DIR est d'être organisées par itinéraires, indépendamment des limites administratives usuelles, pour mieux répondre aux attentes des usagers en matière de sécurité, de viabilité et d'information en temps réel.

La DIR Est, dont le siège est à Nancy, couvre 1640 km de routes des quatre régions (Alsace, Lorraine, Franche-Comté et Champagne-Ardenne).

En savoir plus sur la nouvelle organisation des services routiers :